Un soir au drague.

Les gens normaux qui vont dans un club :

Choisissent où ils sortent. Arrivent au club en bus ou en taxi. Donnent leur manteau au vestiaire. Commandent un drink  avec l’argent préalablement retiré avec prévoyance. Font un tour d’horizon du dance floor. Se paient un autre drink. Vont danser. Font (ou non) une tentative de cruise. Rentrent chez eux. Avec une possibilité d’alterner les 3 activités en boucle Danser-Boire-Uriner.

Moi quand je vais dans un club:

1. Fuck les bars hétéros. Il reste donc un seul choix à Québec.

Arrive au drague avec un état d’alcoolémie qui m’indique que mon foie est déjà plein de rancune envers mes choix de vie. Discute avec le taxi pendant 14 minutes en face de la porte parce qu’on est rendus les meilleurs chummey. Arrive pour payer le cover, dis à mon ami que comme d’hab «ON A TELLEMENT PAS DE SOUUUSSS AHAHAHAHAHAHAHAHA». Comme si on avait jamais rien vécu d’aussi drôle. Y’a strictement rien de drôle.

On crie «ON PART À L’AVENTURE!!!» comme Bilbo, pis dans nos tête on court aussi vite que Sonic jusqu’au guichet sur St-Jean. En fait on a plus l’air de ça. On pense que le guichet et fermé, comme d’habitude. Déprimés, on réalise que notre vie ira nulle part, la soirée est complètement ruinée, on commence à penser à annoncer à notre famille qu’on est des échecs. Et comme d’habitude ça nous prend environ 44 secondes réaliser que j’ai juste à mettre ma carte de guichet dans le détecteur pour débarrer la porte dudit guichet. Être à chaque fois impressionnés à mort de l’ingéniosité de cette porte. Reprendre vie. Une phénix qui s’élève glorieusement en face d’la machine à retrait Desjardins. Retirer toujours x + 40 du budget qu’on s’était fixé ajeuns et être emplis d’un espoir et d’une joie qui peut juste être généré par minimum 6 consommations en moins de 3h.

On part avec une ardeur comparable à Terry Fox dans les 40 premiers km de sa – presque – traversée du Canada. Arrive au drague. Paye le cover. Arrive au vestiaire et parle avec une personne random comme si c’était notre meilleur ami. C’est effectivement ce qu’il devient après 7 secondes de conversation genre

– Ayoye ton manteau est tellement beau
– Ayoye merci t’es ben fiiiiiiiiine !!!! C’est toi qui est belle !!
– OMG genre non trop pas c’est toi !!
– SHOOOOOOOTEEEEER !!!!

On boit des shots. On se dit qu’on a du budget, fack on commande d’autres shots. On fait juste pointer le premier truc sur le menu rapide à 3.25$. Kahlua – Crème de menthe  – Crème de Cassis et Vodka, POURQUOI PAS. Mon ami fait une drôle de face. Je goûte pas l’alcool. À ce moment là, peu importe la prochaine toune qui va partir dans les speakers ça va genre être la toune de notre vie. On danse comme des défoncés en plein tournage de Step Up. Après 1 min 15 j’ai tellement chaud que j’ai le fleuve de l’Amazonie dans le dos. Arrive pour sortir dehors. Le doorman me dit «C’est pas toi qui me racontait des jokes à 3h15 l’autre jour ?» Oui c’est moi. Il veut une autre blague. «Pourquoi les oiseaux lèvent une jambe quand ils dorment?… *silence*…. Parce que s’ils levaient les deux ils se casseraient la gueule !!». Moi je le regarde de même. Lui me regarde de même. Je pense qu’il regrette de m’avoir redemandé de faire de l’humour. Tant mieux je connaissais juste deux jokes.

Arriver dehors, oublier qu’on est sortis parce qu’on était tannés de danser. Danser dehors parce que la toune est trop bonne. Se regarder «ON RENTRE? OHHHH OUIIII!!!». Rentrer encore tout trempe. Oublier qu’on rentrait pour danser. Aller faire pipi à place. Une fille me dit «Ça t’irait bien du rouge à lèvres !! Essaie !!» J’ai jamais mis ça de me vie. J’ai l’air de ça. Je sors montrer ça à mon ami. On est crampés. Je retourner l’enlever. La fille me trouve «TROOOP funny sérieux ahaha t’es fucking sa coche». M’invite à son party de fête le lendemain chez elle. On échange nos numéros. J’sais même pas son nom.

Je sors, mon ami jase avec 4-5 gays qui lui propose un orgie gay. Awkward. On retoure danser. On se rappelle qu’on venait initialement rejoindre 2 amies. On les trouve. Pareilles que des jumeaux séparés à la naissance, on hurle à faire péter des coupes en crystal. On devient meilleurs amis avec une gang de Montréal, une différente à toute les fois, indubitablement.Répéter les étapes Faire des dance battle-Aller au bar à shooters à Virgin Françoise et la complimenter sur son make up- Aller dehors et initier des conversations avec quiconque – Rentrer et parler aux bouncers, jusqu’à ce que 3h arrive. On regarde l’heure on comprend rien. La soirée peut pas déjà être terminée.

On arrive à la poutine au Snack Bar. Y’a trop de monde. On revient à pied ça va nous faire désaoûler. On a trop envie et on décide d’arrêter faire pipi littéralement n’importe où. On croise un taxi. On manque de se crisser en dessous des roues parce qu’on sait pu comment indiquer à un taxi qu’on veut embarquer dedans de façon intelligente. On passe les prochaines 15 minutes à vanter au chauffeur tout l’amour qu’on a les un pour les autres. On arrive chacun chez soi. On se drunk text  pendant que j’essaie de pas faire de bruit alors que je décide à 4h15 de me faire du spaghetti et que j’habite avec 3 colocs. Manger ledit spagh en écoutant une émission avec pas de son, parce qu’anyway j’ai tellement d’acouphène présentement que j’me ferai pas d’acroire.

Aller me coucher et réaliser que j’pas trop sûr dans quel univers j’me trouve tellement j’ai l’impression que mon dos et ma face s’inverse dans l’espace temps à chaque seconde tellement ça tourne quand je ferme les yeux. Refaire un des lois d’Einstein et s’endormir là-dessus.

drunk fox

Le lendemain j’suis allée poser des affiches un peu partout sur saint-jean pour savoir si quelqu’un avait pas retrouvé mon âme quelque part.

XX-XY

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s