Ph.D Caissière chez metro.

J’ai déjà fait un article sur le fait que n’importe quel métier, s’il te rend heureux, te va à merveille. Sérieux t’as beau ramasser des gommes en dessous des tables de la cafétéria de la polyvalente de Bécancour, si tu le fais avec plaisir pis que tu t’amuses, sérieusement je vais t’encourager à 100%.

Toutefois, rappelons-nous qu’indépendamment de la satisfaction que ça peut (ou non) te procurer, y’a certains métiers qui sont juste PAS sensés être TANT compliqués.

Genre quand j’te dis «je veux pas de sacs» chère madame du Metro de la pyramide à Sainte-Foy, ça veut dire «Je. Ne veux pas. De sac. De plastique. D’aucune forme qu’elle soit. Tabarnak».

Fack quand je te dis ça, vieille grébiche qui lit son astrologie avant de rentrer sur ton shift pour savoir si tu vas rencontrer l’amour de ta vie à la caisse 3, ça veut dire que j’veux pas de fucking sac pour mettre mes aliments dedans.

Même si tu me fais ton pire regard de Pangasius mort oublié sur le coin du quai de VanPhong au Vietnâm, ça changera pas le fait que j’viens d’une génération qui voit pas l’osti d’intérêt de prendre un sachet de plastique qui prend 400 ans à se dégrader pour protéger mes 3 fraises entre la porte du Metro pis mon char. Même si les pauvres fraises risqueraient de glisser un peu sur le sol de ma voiture, c’est pas un tragédie grecque, personne drop Hiroshima sur une nation innocente, j’vais juste les rincer pis les manger pareille.

Autre point qu’on peut clarifier pendant qu’on fait ton procès ma vieille calice, quand je te dis «je veux pas de sac» ça veut aussi dire que si tu me mets 137 petits collants oranges sur mes 3 fraises, tu viens de gaspiller l’équivalent en plastique de 137 * 4 sacs de plastiques. Oui oui, 4 sacs de plastiques pour chaque petit collant que tu criss partout sur mes choses dans ton désir d’apaiser ton trouble obsessif compulsif de gaspiller du pétrole transformé qui prend 400 ans à se dégrader. Fack si je dis je veux pas de sac, je veux pas non plus de tes TABARNAK de stickers fluos. J’EN VEUX PAS.

Anyway, sérieux, veux-tu ben me dire c’est quoi le gros drame qui va arriver si tu m’en mets pas, des superbes sceaux d’approbation de mon achat chez Metro ? On va faire un petit jeu scénario pour réveiller ton cerveau mou de vieille madame qui s’approche dangereusement de l’âge d’or, okay ?

Mettons que je me dirigerais vers la porte avec ma FACTURE seulement, sans aucune protection divine du petit collant orange. Porte qui est habituellement à moins de 3,78 mètres de ta caisse, caisse de laquelle tu BOUGERAS PAS TON CUL dans les 2,36 prochaines secondes. Fack mettons que j’pognerais LE gérant le plus mal baisé du monde genre même Jésus, Ghandi pis soeur Angèle qui font un threesome est plus probable que lui qui fourre avec quiconque ou quoiconque. Mettons qu’il se lancerait à toute vitesse vers moi pour confirmer mon achat afin de ne pas me mettre la S.W.A.T. au cul pour rien. À ce moment là j’lui montrerais ma facture. Pis METTOOOONS qu’il persisterait dans son désir de prouver sa suprématie du Metro et me croirait pas que j’viens d’acheter ces 3 fraises, j’pourrais juste me virer vers toi, pis faudrait que tu daignes interrompre ta transaction ULTRA importante de vendre un Mot Caché à la madame après moi pour tourner ta p’tite bouche pincée dans ma direction et répondre à la question «Ai-je fait cet achat» par ses trois simples lettres «oui».

ÇA, ma très chère vieille charrue, c’est la PIRE situation possible et imaginable qui pourrait arriver si tu mettais pas de collants oranges sur mes fraises. Pis je te confirme que 99,9999999997% du temps, rien de ça va arriver pis j’vais juste passer la porte tel un prophète qui sépare les eaux sans que personne ne soit importuné par ma bravoure et mon courage. Penses-tu vraiment que de devoir dire «oui.» à 0,0000000003% du temps est suffisamment PÉNIBLE qu’il faille encore générer 145 000 ans de dégradation de plastique ?

C’est bien ce que je croyais.

Fack la prochaine fois, osti, c’est tu possible d’être entendue ? Si je dis je veux pas de sac, j’en veux pas pour ma viande qui va peut-être couler du jus, j’en veux pas pour mes fraises qui vont peut-être sortir un peu du casseau, j’en veux pas pour mes 2 pommes parce que ça se tient pas bien, j’en veux pas pour tous mes achats, je vais traîner ça dans mes mains, merci, pis j’veux pas de tes fucking sticky shits parce que non, personne va me faire une fouille rectale pour confirmer que j’ai vraiment payé mes achats.

Toujours un plaisir d’avoir une jasette avec toi, Monique.

XY (à cause du nombre de sacres)

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s