MMXVI – l’Ère Tinderienne

On est à une drôle d’époque, on va s’dire les vraies affaires.

On est à une époque que tu demandes à une fille «Qu’est-ce que tu recherches chez un gars?» pis elle répond «Grand, musclé, des yeux bruns, une barbe ! Hihi». Genre vraiment, ça te vient pas en tête une seconde de mentionner autre chose que l’apparence quand on parle de description de la personne idéale pour toi? Écoute buddy, tu peux être un psychopathe, un esti de no-life su’l crystal meth dans une piquerie ou un gros tabarnak de crosseur qui arnaque du pauvre monde pour s’en mettre plein les poches, tant que t’as pas les yeux cross-side pis que tu arbores fièrement un Man Bun, y’a une trâlée de filles qui t’attendent à grandes jambes ouvertes. Pis pensez pas que c’est différent chez les gars là, ça doit faire facile 25 millions d’années que ce qu’ils cherchent c’est des hanches pis des totons.

Genre cancelle les troubadours pis le jouage de guitare en bas d’une fenêtre à la tombée de la nuit avec une rose de travers dans bouche là.

Nous on check des photos arrangées de monde no-where qui le 3/4 du temps expliquent plutôt leur méthode sexuelle que leurs passe-temps dans leur description, pis si on trouve que ces quelques centaines de pixels et de caractères sont assez prometteurs, on glisse vers la gauche. Après, si l’autre t’as pas rejetté violemment avec un gros NOPE alors qu’il était semi-drunk adossé au bar, ben vous allez avoir la chance de vivre un méga moment lourd si tu fourres pas dans les 15 minutes suivant ton arrivée chez lui. Ou de vivre une fin semi-heureuse dans le sperme et la sueur. Pis watch out, si tes lèvres ont pas touché son pénis jusqu’à son pubis au premier rendez-vous, aucune chance de vous revoir, fille.

En vrai, je pense que même décriss avec le mascara qui coule, des spots en dessous des bras en train de te commander une poutine au Snack-bar GRAS après une soirée de débauche sur St-Jean, t’as plus de chances de rencontrer quelqu’un d’intéressant que sur Tinder. Sérieux essayez-le la prochaine fois. En attendant votre extra saucisse chez Ashton ou ailleurs à 3h56 AM, va jaser avec la première personne que tu spots dans place. 10/10 que tu te ramasses un numéro en moins de 3 tentatives (des soirs différents, idéalement) pis que tu trouves quelqu’un de DRÔLE, SPONTANNÉ, pis OUVERT.

 

Ça m’impressionne que des filles soient prêtes à se bleacher l’anus pour plaire, mais pas à développer une estime d’elle-même. Ou ben que des gars préfèrent prendre de la grosse sauce de stéroïde pis passer 22h/24h pendant trois ans dans un gym, mais clairement pour eux être attentif et empathique c’est un trop gros effort.

Pis par «ça m’impressionne» je veux dire, ça me donne envie de me taper la tête contre un mur en béton jusqu’à ce que le mur ou mon crâne éclate parce que réellement, comme l’a dit Bloodhound Gang en 1999 «You and me baby ain’t nothing but mammals so let’s do it like they do on the Discovery Channel». Pis osti qu’on est effectivement rien d’autre qu’une gang de singes des fois.

Mais tant qu’à être des primates j’aime mieux être un lémurien.

XX

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s