Vraie désinformation

Comment serait un bulletin de nouvelle si tout le monde était très honnête par rapport à la situation ?…

TAAA

Une dame attriquée d’une robe de chez Winners, de fond de teint autobronzant et d’une coupe de cheveux sans histoire relève les yeux d’une feuille blanche où elle fait semblant de réviser ses nouvelles. Elle ouvre la bouche et récite les mots exacts transmis par le télésouffleur en nous faisant croire qu’elle nous regarde dans les yeux :

Nouvelles

«Enchaînons avec une autre nouvelle banale d’un quelconque meurtre pour détourner votre attention de la vraie crise qui se passe mondialement.

Une autre folle bipolaire qui s’impliquait constamment dans des relations amoureuses avec des crétins légèrement psychopathes a été poignardée à mort hier, dans son appartement d’un quelconque quartier trash de Montréal. L’homme a visiblement utilisé une arme blanche – duh! – pour décalisser on ne sait quelle partie de son corps, parce que la police fait son agace comme toujours en nous donnant juste assez d’information pour nous intriguer un peu, mais pas assez pour qu’on scrap tous notre souper.

Un de nos mongols de journaliste est d’ailleurs sur place pour gêner l’enquête et poser des questions insignifiantes à d’autres criss de sniffeux qui se tiennent autour de la scène pour avoir de quoi à raconter à leur souper et faire que leur vie est un peu moins plate. Je passe la parole à Pierre. Pierre ?»

4-5 secondes malaisantes s’en suivent pendant lesquelles la ligne est toujours pas établie entre les 2 collègues avec leur sourire jaune étampé dans la face. Pierre répond un peu d’avance pour abréger les souffrances de cette dite longueur déplaisante :

«Oui ! Alors on est allés poser les mêmes 3 questions connes aux premiers tarés du bord et voici ce que ça donne !! Vous allez rire, ils ont tellement l’air caves, on a pris les pires takes en plus pour être sûr de les désavantager au maximum!»

Une p’tite madame dans le Bel Âge avec 40 lbs en trop et un chandail rayé banal se tient à côté du journaliste. En se disant déjà qu’elle va dire à tout son entourage qu’elle a passé à la TiVi, elle écoute attentivement Pierre.
«Alors vous me dîtes – je vous appelle « vous » parce que j’ai déjà oublié votre nom, c’est pas grave le recherchiste l’a noté et on va l’écrire tout croche tantôt en bas de l’écran quand vous allez parler- vous me dîtes que vous connaissiez le meurtrier, c’était votre collègue de travail à l’épicerie, c’est ça ?»

Yolande
« Oué, ben c’est ça. Je travaille à l’épicerie depuis 20 ans, je sais j’ai beaucoup d’ambitions, et Thomas c’était un emballeur là depuis 2 ans. Pour vrai j’y ai à peu près jamais parlé pis j’ai vraiment rien à dire à son sujet mais j’suis juste ben contente de me faire croire que j’suis importante et de passer à la télé un peu ! »

Pierre se tourne maintenant vers un jeune avec les cheveux gras que tout le monde juge instantanément, juste pour être sûr d’emphaser sur le fait que le meurtrier était vraiment un p’tit bum, tsé pour se tenir avec du monde de même… :
«Et toi – je prends même pas la peine du te vouvoyer LOL– tu connaissais le meurtrier depuis le secondaire, c’est ça ?»

white trash
« Ouais moé ej’el connaissais pis c’était crissement un gars agressif. Teka y’a une fois en 12 ans que j’me rappelle qu’y’a été agressif pis là j’me dis que j’vais full généraliser parce que ça fit crissement avec ce qu’il vient de faire.»

Pierre se tourne à nouveau vers la caméra avec un sourire rempli de mépris pour les gens qu’il vient d’interroger parce qu’il déteste son travail et enchaîne :

«Alors voilà toute la marde qu’on a réussi à râcler péniblement pour étirer au max la sauce de c’te nouvelle là, je te re-transmets la parole Denise !»

S’en suit un autre moment awkward où Denise montre ses dents blanches à la caméra en attendant que Pierre finisse sa phrase.

« Alors super ! On vient de faire perdre un autre 5 minutes à tous nos auditeurs, on va aller en pause pendant 4 minutes pour faire plein de cash et remplir les poches de Péladeau, parce que de toute façon, mon salaire changera pas même si on passe 45 minutes de publicité par heure, fack j’suis bien heureuse de pouvoir me tourner les pouces un peu pendant que vous devenez des légumes devant nos annonces qui vous lavent le cerveau !»

S’ensuit un paquet de pub où on vous convainc entre autre que vous serez COMBLÉS dans votre vie – COMBLÉS, rien de moins, la plénitude, le nirvana, le paradis- si vous achetez chez HomeSense un autre criss de coussin rouge ek des fleurs ou un miroir avec un gros frame en métal trop lourd que vous saurez pas où mettre, tout ça pour seulement – SEULEMENT AYOYE – 39,99$, on dira pas 40$ parce que ça va décourager les 2-3% de nos clients qui ont un QI en bas de 22.

Ignorance is Strength, War is Peace, Freedom is Slavery.

XX

Advertisements

Un avis sur « Vraie désinformation »

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s