On est tous le touriste de quelqu’un.

Midi, soleil de plomb, au sommet d’un petit trek à Makapu’u point, où se tient un ancien phare.

Le truc spécial, c’est qu’il y a des dizaines de baleines à bosses. Pas une minute passe sans qu’on en voit d’autres apparaître, des souffles au loin trahissant leur besoin d’air, malgré leur mode de vie sous-marin. Bon en tant que biologiste je suis déjà excitée à savoir que ces choses existent, mais je comprends que pour Monsieur-et-Madame-tout-le-monde, on se tanne vite des petits nuages blancs qui apparaissent et disparaissent à la surface de l’eau, on peut tous le faire dans une piscine, right ?

Monsieur-et-Madame-tout-le-monde ne sachant pas que ce nuage là est pas dû à un splash d’eau quand la baleine respire mais bien plutôt à la condensation de l’air expulsée de ses poumons chauds à des centaines des kilomètres par heure, se condensant instantanément en un méga-nuage au contact de l’air froid . Mais bon, monsieur-madame-tout-le-monde sait pas ça alors je les comprends de pas s’émoustiller pour de la bruine.

Mais ce qui est fascinant, c’est que ces monstrueusement grosses créatures ne CESSENT de sauter hors de l’eau. À tour de rôle, pour se montrer leurs pipes pis collectionner les succès dans la couchette, ou juste pour montrer qu’elles sont tannées que des affaires louches s’approchent de leur progéniture, ou pour je ne sais quelles raisons, ces choses sautent de l’eau. Leur grand corps de 15, 20 et quelques mètres s’élancent en seulement 2 COUPS DE QUEUES en dehors de l’eau, faisant de leur queue l’affaire la plus puissante dans le royaume animal, sans arrières pensées frivoles, ou en teka presque pas.

Et ce qui est encore PLUS fascinant, c’est que c’te belle bande de centaines de touristes là s’en contre-torche ! Je regarde autour de moi entre deux breach comme on dit (saut de baleine) et ma mâchoire s’éffouare sur le sol et jusqu’au niveau de la mer, quelques centaines de mètres plu bas. Ces touristes prennent des photos de peace-sign un peu partout, demandant même aux quelques mongols qui partagent ma fascination pour les baleine qui nous font un show de nous TASSER un peu des fois, pour prendre des meilleures photos de leur index et majeur écartés.

Et là ma p’tite bande de lecteurs avides de rumeurs et d’histoires croquantes, allez pas croire que je juge ces gens. J’m’attends pas à ce que tout le monde rêve à des baleines à chaque nuit en pleurant au réveil comme moi, vraiment pas. Mais je dois admettre que je suis complètement fascinée de voir que des gens peuvent juste être environ 0,0002% intéressés par des fuckings GIGANTESQUES ANIMAUX MYSTÉRIEUX qui se lancent à 10 pieds dans les airs,

Et à un certain point je me sens un peu Jésus et j’me dis  »ah, je vais les guider vers la lumière de la fascination scientifique » et voilà tu pas que 2 baleines breach, side-by-side et j’vois 2 asiatiques qui approchent, appareil paré à Selfie-er à tout moment. Et je leur dis, tel un prophète:
« Just so you know, there are 2 whales breaching side by side, right there »
Et elles de me répondre (et croyez moi, cette réponse n’est nullement exagérée pour les biens de mon histoire)
« Aw, yeah. We’ve seen that a couple of mi- HOLY SHIT CLARA CHECK THERE’S A HELICOPTER !!!! HEEEYYYY *bougent leurs bras dans les airs* »
Et à ce moment j’ai tourné les talons.

Et à ce moment j’ai senti à des miles à la ronde la déception profonde de ces pauvres mâles humpback (j’estime que c’est des mâles avec mon seul désir mental que ce le soit) détruits moralement de voir leurs tentatives de montrer leur supériorité génétique bafouées du revers de la main par un hélicoptère noir banal qui passe pour la 20e fois dans le secteur. Sorry attention-whores-buddies, personne ne va prendre des photos de vos exploits de cruise pour le moment.

Et à ce moment j’ai été tout autant fascinée par les baleines que par les humains. Parce que mon p’tit doigt me dit que c’est peut-être pas nécessaire de faire un trek de 2 miles à Hawaii pour prendre une photo de ta face et regarder des hélicoptères.

Mais ton petit doigt te dit bien ce qu’il veut, touriste qui voyage à ta façon, et tu m’a sûrement trouvé tout autant weird quand j’ai mangé 2 pop-tarts en moins d’une minute au sommet d’un trek santé dans l’air pur. Fack bye, on s’revoit dans les boutiques Coco Chanel, seul endroit qui semble t’intéresser sur cette île paradisiaque, pendant que j’fais semblant d’avoir de l’argent en regardant des sacoches à 800$ en attendant mon bus pour d’autres aventures.

XX
Image

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s